PHOTO-2019-04-18-19-22-09

1er Open de Nouvelle Aquitaine de Grappling Fight

50 combats en une soirée dans la bonne humeur et la convivialité !

PHOTO-2019-04-18-19-22-09Kamilpasha Souleimanov avec la clé de bras qui lui permet de gagner la finale -84kg

C’est le bilan que nous pouvons faire de la 1e édition de l’Open de Nouvelle Aquitaine de Grappling Fight organisé par Impacts 33, la mairie de Mérignac, le Comité Français de Grappling et la Fédération Française de Lutte.

PHOTO-2019-04-18-19-21-23Patrick Bayemi de la mairie de Mérignac

Un bel événement sportif rassemblant une trentaine d’athlètes. Toutes les conditions ont été réunies pour le succès de cet événement. Des bénévoles disponibles, pour l’arbitrage, l’organisation et la buvette mais aussi des clubs, des athlètes et des entraîneurs qui sont les piliers de notre sport et de son développement.

PHOTO-2019-04-18-19-21-00Karim Shimi entraîneur Impacts 33 et arbitre avec Pierre Yves Ferrer, entraîneur d’ADAM
PHOTO-2019-04-18-19-22-07(1)Benjamin Naura, entraîneur Impacts33 et arbitre de l’événement

C’est toujours une épreuve de monter sur le tapis, le stress, le public et les vrais coups changent complétement le jeu par rapport au sparring à la salle. Bravo aux combattants d’y être allé !

Il est clair qu’on a encore beaucoup de travail en tant que coach, entraineurs et athlètes. Nous utilisons chaque compétition pour apprendre de nos erreurs et de nos points faibles pour progresser.

Dans l’ensemble, il y a eu de belles actions et de belles surprises.

PHOTO-2019-04-18-19-20-52

Voici un bref résumé des combats d’Impacts

Mouaad Laaraj effectue 4 combats. C’est sa 1e compétition. Il perd le 1er combat sur une erreur tactique, il accepte la lutte avec un adversaire plus expérimenté au sol. Durant les deux combats suivants, il écoute ses coachs et oriente le combat à son avantage avec son allonge et son courage dans les échanges. Il gagne deux adversaires de bon niveau puis il s’incline de très peu en petite finale après de beaux échanges.

PHOTO-2019-04-18-19-21-24Mouaad Laaraj et son coach Alexandre Wanlin

Raphael Ferbos effectue sa 4e compétition de la saison. C’est la 1e année où il s’entraîne et il faut reconnaître que Raphael ne recule jamais face au combat. Il perd un combat sur une erreur tactique également. Il mène la lutte, prend le dessus au sol mais tente une clé de cheville mal maîtrisée. Il se retrouve une grande partie du combat sur le dos. Il gagne, ensuite son 2e combat contre Christophe du club puis s’incline en finale. Son adversaire était meilleur techniquement mais Raphael n’a aucun regret à avoir. Il a compensé son manque d’expérience et de technique par une belle rage de vaincre qui a bien fait douter son adversaire sur la dernière minute du combat.

PHOTO-2019-04-18-19-21-32Raphaël Ferbos et son coach Bertrand MetautPHOTO-2019-04-18-19-21-29

Magomed Kaitmazov a.k.a Mouki effectue sa 1e compétition après seulement quelques mois de pratique. Il manque de technique mais il a clairement le bon état d’esprit pour la compétition. Il lutte bien pour compenser sa boxe et réussit à dominer son premier combat. Il perd ensuite les deux autres combats contre des adversaires expérimentés qui ne l’ont pas laissé s’approcher en lutte. Il y a du travail mais Mouki est également un jeune espoir d’Impacts33.

PHOTO-2019-04-19-12-17-21PHOTO-2019-04-19-12-17-37

Magomed Kaitmazov

Christophe Andriantavy est un « ancien » d’Impacts. Il s’entraîne au club depuis de nombreuses années mais son travail l’empêche d’être régulier. Nous saluons sa volonté d’aller au combat à 35 ans malgré sa condition physique et son manque d’entraînement.

Kevin Tourbadis est un athlète qui a rejoint Impacts 33 cette année. Il a déjà participé à une compétition de Karaté Mix et de Kung-fu Sanda. Kevin fait partie des combattants qui peuvent toujours nous surprendre en compétition. Cette fois, c’était un mauvais jour, il n’a pas réussi à entrer dans son combat.

Paco Portebos effectue sa 1e compétition. Il s’entraine depuis le début de l’année chez Impacts33 et il a vraiment le bon état d’esprit. Il est régulier et sérieux pendant les entrainements. Il aurait mérité un meilleur résultat. Malheureusement, il tombe au 1er tour contre le vainqueur du tournoi. Un combattant expérimenté qui a su prendre le dessus rapidement. Paco reviendra plus fort l’an prochain.

Kamilpasha Souleimanov a.k.a Kamil est un athlète qui est arrivé chez Impacts33 en début d’année avec son ami Mouki. Il est déjà bon judoka et surtout, il a vraiment l’esprit d’un guerrier. Il faut avouer que c’est plus simple d’entraîner et de coacher un athlète comme Kamil. Il possède déjà toutes les armes d’un combattant. Il est courageux, il sait entrer directement en mode combat, il s’adapte à son adversaire et surtout il écoute les consignes pendant les combats. Résultat, Kamil gagne son premier combat après une guerre difficile et il gagne la finale sur une clé de bras. Bravo !

Et de manière générale, nous observons que l’état d’esprit a joué un rôle essentiel pendant la compétition. Certains ont réussi à entrer directement dans les combats et ils se sont révélés sur les tapis. D’autres ont mis plus de temps à entrer dans le bon état d’esprit mais ont finalement pu s’exprimer avant la fin des combats. Et enfin, certains n’ont pas du tout réussi à déclencher le mode combat.

C’est là que la préparation mentale prend tout son sens dans notre sport et c’est important pour nous en tant qu’entraineur d’apprendre à connaître nos athlètes pour les aider à progresser.

Comme vous le savez, j’aime bien les histoires pour illustrer les idées. En voici une pour terminer ce debrief.

En Karaté, ils pratiquent un exercice qui s’appelle « Les portes du paradis » pendant les stages spéciaux.

C’est un hommage à un potier de l’ère Edo. Un potier et un samouraï ont une dispute dans un village et le samouraï défi en duel le potier. Il lui demande de le retrouver au lever du jour à l’entrée du village. Toute la nuit, le potier réfléchit à sa stratégie. Il ne sait pas manier le sabre et il sait que le samouraï doit normalement gagner ce duel. Au petit matin, après une nuit de réflexion, il décide d’aller au duel et d’affronter la mort avec honneur. (C’est un japonais…) Il décide de lever son sabre, et d’attaquer son cœur au moment où le samouraï va entrer sur lui. S’il doit mourir, il emportera le samouraï avec lui. Son engagement total dans son attaque, sans hésitation, surprend le samouraï qui se fait découper en deux.

Voilà les gars, merci à tous de faire partie de l’aventure d’Impacts33. Nous avons encore du chemin à parcourir, mais ce qui rend le voyage intéressant.

Bon repos à tous

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>